ET SI LES AUTRES BOITES DE PUBLICIS SE BOUGEAIENT AUSSI ?

ET SI LES AUTRES BOITES DE PUBLICIS SE BOUGEAIENT AUSSI ?

15304532_1497655303583686_3258186294065083947_o

Une liste de revendications commune à tout le groupe Publicis s’ébauche, suite au mouvement de grève organisé jeudi 1er décembre par les salariés de #Wam-Prodigious.
Et suite au buzz auprès de l’ensemble des élus et salariés du groupe, le mécontement semble général.
Il y a lieu de penser que beaucoup souhaiteraient rejoindre l’action de #Wam.

Voici les revendications qui pourraient être le socle d’une mobilisation de plus grande ampleur…

I – Avoir les moyens humains et techniques de faire notre travail, et de le faire correctement :

-Remplacement des salariés absents, soit momentanément (congés, maladie, etc.) soit définitivement ;
-Déblocage des embauches dans le groupe Publicis ;
-Remplacement des outils de travail en panne ou obsolètes ;
-Investissement à la hauteur des besoins, avec une vision à long terme ;
-Remplacement du mobilier vétuste et rénovation des locaux défraîchis, pour le confort des clients, la bonne image de notre société et le respect des salariés ;
-Fin des emplois déguisés – permittents, auto-entrepreneurs , free-lance à demeure– et leur régularisation à un tarif raisonnable ;
-Assurer de meilleures conditions de travail ;
-Officialisation et régularisation du télétravail.

II – Une politique salariale digne de ce nom :

-Assurer une meilleure répartition de la valeur ajoutée ;
-Revalorisation de tous les salaires en accord avec des critères objectifs intrinsèques à chaque poste (responsabilité, compétence, ancienneté, etc.) avec une urgence particulière pour les salaires les plus bas ainsi que pour ceux qui n’ont pas évolué depuis plus de 3 ans ;
-Travail pour la réduction des inégalités salariales Hommes/Femmes.
-Mise en conformité et officialisation de toutes les évolutions de postes avec réajustement de salaire, avenant et mise en conformité de la fiche de paie ;
-Entrevue individuelle avec le N+1 et la RH pour tous les salariés afin de faire le point sur leur rémunération ;
-Paiement des samedis et dimanches travaillés pour tous les salariés ;
-Ouverture d’ une négociation Groupe sur le travail le week-end.

III – Un Power of One qui arrête de faire n’importe quoi :

-Stabilisation des répartitions et mouvements de budgets dans le Groupe ;
-Encadrement des détachements et prêts de main d’oeuvre ;

#quiestlegroupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *