Rémunération indécente

Scoop : la rémunération indécente de Maurice Lévy, de 2,8 millions d’euros par an au Conseil de Surveillance (quand E.Badinter touchait 240 000 euros au même poste et que la moyenne du CAC 40 est de 500 000 euros/an) a été validée par une courte majorité des actionnaires.
Même « à la retraite », question argent, l’ex Président de Publicis fait dans la démesure. Et les actionnaires sont suffisamment stupides pour l’accepter.
Les salariés, eux, n’ont pas droit au chapitre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *